« Apprends à faire silence...

Que ton esprit en paix,

écoute et absorbe »

Pythagore (570-480 av. JC)
 
Armes
Arts Martiaux
Awase-musubi
Coq de combat
Hanmi
Hygiène au dojo
Irimi-tenkan-Aïnuke
Marcher
Mokuso
Partenaires
Plier le hakama
Plis du hakama
Progression
Sens des grades
Seiza
Shu ha ri
Shisei
Waza
Eloge de la lenteur Mobilité et Harmonie Awase-hazushi
Universalité du KI Ma-aï    
 
 
 
Le concept de Ma-Aï
 
Prendre conscience de l'espace temps, de son impermanence, de la nécessité de le corriger par une grande et paisible mobilité,  juste ce qu'il faut, pour une bonne circulation du KI. 

 
       Comprendre l'Univers par le KI
La notion de KI nous est difficile d'accès... Pourtant David Constant en donne une image simple et globale qui permettra à chacun d'approfondir l'aspect dont il aura besoin ! Merci à lui !

      Aï-ki-do ou Aïki-do ?

Tiki Shewan aide intellectuellement le pratiquant  à résoudre certaines contradictions qui assaillent l'aïkidoka au cours de sa recherche parfois pendant de nombreuses années...L'approche des notions de "ki-awase" et de "ki-hazushi" sont libératrices de joie !

 

   Mobilité et Harmonie

J'ai longtemps entendu les Sampaï parler d'Action-Réaction...depuis la lecture des textes du Fondateur, j'ai découvert que la synchronicité (d'aucuns diront "concordance" ) était la Grande Découverte de O Senseï. La vidéo, en partie débarrassée de son aspect cinématographique, permet d'imaginer ce que nous recherchons à longueur de temps, ce que voulait dire Tamura senseï quand il demandait de «ne pas déranger le partenaire». Je laisse à chacun le soin de découvrir tout cela, et bien d'autres choses !... La vidéo originale se trouve ici. ()

   Eloge de la lenteur

J'ai "récupéré" deux articles de Léo Tamaki, un disciple de Maître Tamura: le premier fait l'éloge de la lenteur ( ) le second ( ) reprend la notion de shu ha ri, traitée ci-dessus.

 Le rôle des partenaires

 

Quel «rôle» joue chacun des partenaires ? 
Tori, (tantôt «Yo» -Yang-, tantôt «In»-yin-) étudie et Aïte (uke) met son corps à la disposition de Tori. Aite (uke) est «l'agresseur» tantôt «Yo» tantôt «in», il fournit l'énergie nécessaire à l'apprentissage, dès le début.... Ensuite, chacun remplit son rôle  pour que la pratique ne devienne pas un stupide rapport de forces   (comme le dénonçait O Sensei  
)...mais une véritable mise en concordance des êtres dans la Vie. Apprendre à réduire, peu à peu, la confrontation ( ), fidèle, en cela au proverbe bouddhiste: «Pour le sage, le bonheur n'est pas de vouloir ce qu'il n'a pas mais de vouloir ce qu'il a » .

* * *

 

 Irimi-tenkan- Aïnuke

    Deux notions fondamentales auxquelles il convient de réfléchir et qu’il faudrait "visualiser" pour les ressentir physiquement dans la pratique, au dojo, comme dans la vie quotidienne !

    Irimi, le point de vue de Pascal Krieger

    «Aïnuke» associe Irimi à awase et musubi,  selon Taro Ochiai.

Aïnuke: Voici la définition qu'en donne l'Encyclopédie des Arts Martiaux de Habersetzer (édition Amphora). «Bujutsu: Situation de confrontation entre deux adversaires dans laquelle le combat est devenu impossible en raison de l'union soudaine de leurs énergies (ki) respectives. Les adversaires se retrouvent unis dans une parfaite harmonie de leur mental (Aïki) et il ne peut donc y avoir ni vainqueur ni vaincu. C'est l'épilogue idéal d'une situation d'affrontement qui exprime la maîtrise parfaite des deux adversaires se rejoingant soudain dans l'Harmonie Universelle».

 

 Waza

Quand O Sensei utilise ce mot, y a-t-il, pour nous, un simple problème de traduction ou  une Véritable difficulté sémantique   dont notre pratique devra tenir compte ?

 

 En voyage, pliage du hakama

Une vidéo trouvée sur la toile, site d'Olivier Gaurin, auteur d'ouvrages intéressants

 

 Sens et utilité des grades

Comprendre les grades en Aikido ? Quel est leur sens ? Ont-ils une valeur objective ..... ?

  •        Maître Tamura précise sa pensée dans ce petit article. A méditer.
  •       Devant la réalité de nos psychismes occidentaux...il fournit quelques éléments d’évaluation
  •        Voir aussi le conte «coq de combat» !

 

Devinette : quelle est la démarche de Funakoshi sensei ?   

« Lorsque l’homme du commun est reçu à l’examen du 1er Dan, il se redresse devant les membres du jury, puis court annoncer la bonne nouvelle à sa famille ; lorqu’il réussit le 2ème Dan, il grimpe sur la plus haute éminence qu’il puisse trouver pour en crier à la ronde la distinction qu’il vient d’obtenir ; et lorsqu’il passe le 3ème Dan, il saute dans sa voiture et sillonne la ville en klaxonnant frénétiquement pour fêter l’évènement…..  Un homme qui sait reconnaître la voie agit différemment : au 1er Dan, il incline la tête en signe de reconnaissance ; il reçoit son 2ème Dan en se voutant un peu plus en signe d’humilité; et losrqu’il reçoit son diplôme de 3ème Dan, il s’incline jusqu’à terre, confus, avant de s’éclipser discrètement, tant il mesure ce qui le sépare de la véritable perfection.»

noredim

 

     

 

La progression technique

  •   Du Mukyu (sans grade) au 2ème kyu - Des grades internes au club qui transforment souvent un Dojo en Ecole, dommage !
  •   Du 1er au 5ème dan - Les grades dan  sont-ils  nécessaires à l’ego ?
    • Puisque certains en ont besoin, pourquoi ne les passeraient-ils  pas ? Ce sera une étape de leur vie à accepter en toute simplicité, à condition de les avoir préparés avec rigueur (Etre  à 18/20 pour réussir à 14/20).
    • La plus «laide» des réflexions que j'aie entendues, «tenter un grade»...angry

 

 

 

_______________________

Section d'Aikido des Familles Rurales de Milhaud

Top