«A celui qui ne sait pas vers quel port il va,

nul vent n'est favorable....»     Sénèque

   Le vieux chat
    Le Dojo
    Le vide
    Autorité ?
    La Joie
    L'huître
    L'autonomie
    Amitié
    Le scorpion
    La souffrance
   L'intention
    Les Toltèques
    Le moine
    Le ki
    L'homme et la fenêtre
     Ce que nous n'avons pas...
     Balayer le dojo

 

   A propos du Dojo...

 

Mieux qu'un écrit théorique, le conte, proposé ici, illustre la démarche humaniste d’un Dojo d’Aikido. L’humanité étant ce qu’elle est, il nous faudra lire et relire ce document au cours de notre pratique pour en saisir chaque fois une signification renouvelée conforme à notre progression.

* * *

 Le Dojo selon Maître Tamura :

* * *

 La notion de «vide»

«Faire le vide» en soi ne signifie pas être absent...
«Relâcher ses muscles» ne signifie pas être atone...
Paradoxe des cultures, Identité de la Nature Humaine !

 

 Voir aussi l’article sur l’intention

* * *

 Don Miguel Ruiz dans Les Quatre accords toltèques et le Cinquième Accord toltèque ne parle jamais d'Aikido -peut-être ne sait-il pas que cela existe ? - pourtant ce qu'il écrit contient tout ce qu'induit l’Aikido (Voir l'article Dojo). J’ai souhaité partager cette approche complémentaire à partir d’un document trouvé sur la toile auquel j’ai ajouté le Cinquième Accord. Il est évident qu’une lecture et une pratique personnelles mènent bien au-delà de cette présentation naïve.... C’est comme pour l’Aikido !    

Paul Degryse prolonge cette recherche en France.
  • Nathalie Lefèvre relate l'expérience des deux heures passées en compagnie d'un groupe de recherche
  • Extrait des gestes toltèques ici  
  • Prendre aussi le temps de visiter le site de Paul Degryse, il y a de quoi nourrir notre propre travail !    .
  • Voir la vidéo d'une séance dirigée par Paul lui-même. Si nous y prenons garde, nous pouvons remarquer la similitude entre ce travail et la recherche humaniste fondamentale - en Aikido, comme dans les Arts Martiaux traditionels - l'union harmonieuse du corps et du mental.

 

 Souffrance et Aikido

L’Aikido est l’une des Voies possibles pour «Assumer» la souffrance personnelle. La supprimer ? ...Certainement pas!  Une telle croyance manquerait de réalisme et relèverait de la superstition...laugh

Voici Le point de vue de Nicole Montinéri dans "Déraciner la souffrance"

 

 Pratiquer dans la joie, méthode préconisée par le Fondateur

Cette façon simple de regarder la vie (trés proche de celle enseignée par les Toltèques), s'apprend peu à peu même s’il parait impossible de la  pratiquer dans chaque situation...Avec un peu d’entraînement..yes.On y parvient! Apprendre à sourire libère des tensions, fussent-elles inconscientes.

 A propos de la pensée...

«Toute autorité, dans le domaine de la pensée, est destructrice, une mauvaise chose.Vous devez être votre propre enseignant et votre propre disciple.Vous devez mettre en doute tout ce que l'homme a accepté comme valable ou nécessaire (cf le cinquième accord toltèque). Mais ayant compris que nous ne pouvions dépendre d'aucune autorité extérieure, il reste l'immense difficulté à rejeter l'autorité intérieure de nos petites opinions, nos savoirs, nos idées et idéaux.»
Jiddu Krishnamurti  (philosophe Indien 1895-1986)

 -Que la raison tienne compte de la Vie, ou l'expérience du moine taoiste!

Un conte que j'aime beaucoup qui pourrait illustrer l'intolérance quelle qu'elle soit!

 

 

 Le ki, une notion bien confuse pour des occidentaux !

Chacun d'entre nous devra s'en faire une impression, pas une idée ! Le mental brouille tout ici...A titre personnel, je le ressens comme une puissance fondée sur le non-vouloir ( ni émotions, ni de volonté, ni contractions musculaires, juste l'intention d'accompagner le partenaire, sans le déranger-Tamura sensei, en se fondant dans sa trajectoire pour en réorienter l'énergie négative).

Le conte inspiré par Maître Tamura en est une «image». Itsuo Tsuda tente de partager  ce qu'il ressent. Kishomaru Ueshiba se réfère aux écoles qu'a connues son Père. Merci à Araï shihan de nous en parler avec modernité. Qui osera dire qu'il a compris, après cela ? smiley Pourquoi ne pas relire l'article intention ? Et aussi l'analyse du yin et du Yang de Henri Kono sensei ?

 

 L'autonomie

L'aikido, comme entraînement à l'autonomie ? N'importe laquelle, à condition de ne pas refuser le combat...  comme ces paysans !

_______________________

Section d'Aikido des Familles Rurales de Milhaud

Top